Accueil > L'archive du mois > Les archives des mois passés > Calendrier républicain

L'archive du mois

Calendrier républicain vs calendrier grégorien

Délibération municipale du 13 nivôse an IV, 3 janvier 1796

Janvier 2019

En ce jour du Primidi 11 nivôse an 227, le service des archives municipales vous souhaite une bonne et heureuse nouvelle année grégorienne.

Primidi 11 nivôse an 227 ?

Il s'agit de la transcription du Jour de l'an 2019 dans le calendrier républicain.

C'est par la loi du 15 vendémiaire an II, soit 6 octobre 1793, que le calendrier républicain entre en vigueur. Mais le premier jour de la nouvelle ère est fixé au 22 septembre 1792, jour de la proclamation de la République. Sa réelle utilisation est en demi-teinte puisque, s'il est employé scrupuleusement par l'administration, dans la sphère privée, il s'avère qu'il a eu bien du mal à être accepté et appliqué. Les citoyens, toutes classes confondues, l'ont vivement décrié, tant pour des raisons religieuses que pour des raisons pratiques, comme le fait de n'avoir qu'un jour de repos par décade, tous les dix jours.

Principes et fonctionnement

Une année est répartie en douze mois de trente jours auxquels on ajoute un nombre variable de jours complémentaires, les sans-culottides, afin de correspondre au mieux à l'année solaire. Une semaine est remplacée par une décade, soit dix jours, et trois décades forment un mois.

Le poète, et député à la Convention nationale, Fabre d'Eglantine s'est appuyé sur la botanique, le climat ou plus généralement la vie agricole pour composer les noms des jours et mois de l'année. Les mois, rassemblés par trois, correspondent aux quatre saisons et sont identifiables par leur terminaison.

  • Saison d'automne du 22 septembre au 20 décembre : vendémiaire, brumaire, frimaire
  • Saison d'hiver du 21 décembre au 20 mars : nivôse, pluviôse, ventôse
  • Saison du printemps du 21 mars au 18 juin : germinal, floréal, prairial
  • Saison d'été du 19 juin au 16 septembre : messidor, thermidor, fructidor
  • Les sans-culottides ou jours complémentaires : cinq jours, ou six pour les années sextiles

Une année républicaine débute donc le 22 septembre, 1er vendémiaire, et se termine le 21 septembre, cinquième ou sixième jour complémentaire. Il a été décidé d'intercaler une année sextile tous les quatre ans, d'où un sixième jour complémentaire alors ajouté en fin d'année.

Le retour au système romain

Au tout début du Premier Empire, le calendrier républicain est abrogé par sénatus-consulte du 22 fructidor an XIII, 9 septembre 1805. Il prévoit que le retour au calendrier grégorien intervienne au 11 nivôse an XIV, 1er janvier 1806.

Le calendrier républicain n'est pourtant pas tombé définitivement dans l'oubli puisqu'il a été remis au goût du jour par des partisans de la Commune de Paris en mai 1871. Par ailleurs, de nombreux nostalgiques ont continué, et continuent encore à en faire usage ne serait-ce qu'en doublement d'une date classique.

Ainsi, contrairement au système métrique, la Révolution n'a pas réussi à rompre avec l'Ancien Régimen concernant l'échelle du temps.

 

Les archives présentées ici sont des extraits de délibérations municipales de Rillieux. Vous pourrez voir sur la dernière image le passage du calendrier républicain au calendrier grégorien.

Délibération du 30 frimaire an VII, 20 décembre 1798 Délibération municipale du 2 prairial an VIII, 22 mai 1800 Délibérations municipales du 11 fructidor an XIII, 29 août 1805, et du 5 février 1806