Accueil > L'archive du mois > L'archive du mois > Le poids public de Rillieux

L'archive du mois

Le poids public de Rillieux

MM1_1_plan_bascule

L'archive présentée ce mois-ci est le plan du pavillon destiné à abriter le bureau du peseur et la fosse du pont à bascule du poids public de Rillieux.

Poids public et pont à bascule

Pour les transactions commerciales des marchandises (animaux, fumier ou tout autre chargement), il était nécessaire d'en peser le poids afin de les vendre. Les chargements étaient ainsi soumis à une taxe, un droit de pesage, variable en fonction de leur type et de leur poids.

a Rillieux, qu'en est-il ?

Droits de pesage et concessions

Jusqu'en 1882, les droits de pesage sont concédés par la commune de Rillieux à une personne privée, en général propriétaire d'un pont à bascule. La dernière concession est attribuée par bail de six ans en 1876 au sieur Passeron, exerçant la profession de charron. Les tarifs et le montant de la redevance annuelle sont notamment fixés dans ce traité.

La bascule publique de Rillieux

Construire un pont à bascule, une décision municipale

C'est par une délibération du 10 janvier 1882 que le conseil municipal décide de l'achat d'un pont à bascule et du pavillon devant abriter le bureau du peseur. On peut donc estimer la date de l'archive du mois à une période allant de janvier à août 1882. La dépense totale s'élève à deux mille francs pour la construction du pavillon, de la fosse et du mécanisme du pont à bascule.

Ce pont à bascule se situait sur l'actuelle place de la bascule, le long de la route de Strasbourg.

Un cahier des charges fixe les modalités de l'exercice des droits de pesage au poids public et un bail est accordé par adjudication pour une durée de deux ans. La redevance annuelle est de deux cent cinquante cinq francs et les tarifs de pesée varient de cinquante centimes à un franc selon le poids et le type du chargement.

Des difficultés et l'abandon du poids public

Devant les difficultés à trouver un enchérisseur pour l'adjudication des droits de pesage, en 1929, la commune accorde à un préposé la gérance du poids public moyennant un salaire annuel de trois cents francs.

De nombreuses réparations ont dû être effectuées pour le bon fonctionnement de la bascule du poids public. En 1942 notamment, le conseil municipal prend la décision d'arrêter provisoirement son usage en raison de son état et du danger qu'elle représente pour les usagers. Systématiquement, ces importantes réparations ont poussé la commune à augmenter les tarifs de pesées pour faire face aux dépenses engendrées.

Compte tenu du coût élevé de l'entretien du pont à bascule, la commune s'interroge en 1959 sur la nécessité de son maintien. Mais ce n'est qu'en 1968 que le poids public est supprimé à Rillieux.

 

En annexe

Vous pourrez consulter trois autres archives :

  • L'état estimatif pour la construction du pont à bascule datant de mars 1882,
  • La location des droits de pesage accordée par adjudication le 6 août 1882,
  • Une carte postale montrant la place de la bascule. On y aperçoit le pavillon du pont à bascule à gauche de la grande croix.
6Fi06_place_de_la_bascule