Accueil > Actualités > Les Actualités ... des mois passés! > Acquisition exceptionelle : Antoine DUCLAUX

Actualités

Acquisition exceptionelle : Antoine DUCLAUX

DUCLAUX, Vue de la Pape.jpg

Antoine DUCLAUX, Paysan et sa charrette à la Pape

En 2017, les Archives municipales ont acquis cette vue du hameau de la Pape, avec trois autres œuvres d’artistes représentant la commune, sur le conseil des Musées Gadagne et du Musée des Beaux Arts de Lyon.


Ces quatre œuvres faisaient partie d’un album collationné par le collectionneur lyonnais Antoine Louis Martin, et ont été vendues séparément : cet album amicorum a donc été dispersé à Lyon, chez Aguttes, le 27 avril 2017.
Antoine Louis Martin, né à Lyon en 1782, est mort à Paris en 1847. Il était l’éditeur de Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814), l’auteur du célèbre roman Paul et Virginie, et a épousé sa veuve. Il était également ami de Lamartine qui prononça le discours d’adieu sur sa tombe.


Trois des autres œuvres issues de la dispersion de l’album amicorum sont à découvrir dans nos actualités d’octobre et décembre 2017, et février 2018.


Nous possédons par ailleurs un autre dessin du château de la Pape réalisé par Antoine DUCLAUX, que vous pouvez découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous. 

 

Antoine DUCLAUX (Lyon 1783 – Sainte Foy les Lyons 1868)
Paysan et sa charrette à la Pape
Plume et encre brune, lavis brun
Signé et daté en bas à gauche 1827
17.5 x 26 cm

Une histoire succinte du château de la Pape

Le château qui est représenté ici au second plan est le château du hameau de la Pape.


L’origine de sa construction n’est pas très bien connue, mais on a quelques renseignements sur la propriété.
Il a notamment appartenu à Jean Pillehotte, fils de Jean Pillehotte, célèbre imprimeur de la Ligue à Lyon. Le blason de cette famille a servi d’inspiration pour créer celui de la ville de Rillieux-la-Pape.
Jean Pillehotte se dénommait seigneur de la Pape, Crépieux et Vassieux.

 

Après plusieurs changements de propriétaires, il revient à Laurent  Basset, dernier seigneur de la Pape.
Pendant le siège de Lyon le château est utilisé comme quartier général des conventionnels Dubois-Crancé, Javogues, Gauthier et Laporte à partir du 7 août 1793. En 1814-1815 il devient le quartier général de l’armée Autrichienne.


A partir de 1864 le château appartient à Henri Germain, conseiller général et député de l’Ain. Il le vend lorsqu’il est décidé que la ligne du chemin de fer Sathonay-Rillieux/Caluire-Saint-Clair traversera la propriété.


Madame Carret, dernière propriétaire, vend le château à l’association des Compagnons de France le 23 juillet 1942. L’inspecteur général des Compagnons de France Georges Lamarque y développe alors le sous-réseau Druides, puissant réseau de recueil d’information à destination du MI-5 Britannique, rattaché au réseau Alliance. Il forme des agents et des cadres des Forces Françaises Combattantes, et adresse des rapports d'espionnages à Londres. L'un de ses rapports d'août 1943, au sujet des fusées allemandes V1 et V2 dont les Alliés ignorent alors presque tout, est d'une importance telle qu'il remonte jusqu'à Churchill.  En septembre 1944 Georges Lamarque, qui interceptait des communications allemandes, est repéré. Pour éviter des représailles contre la population il reste sur place, est arrêté et exécuté.
Depuis octobre 1946 le domaine a été affecté à l’Education Nationale. Il abrite aujourd’hui le lycée d’enseignement professionnel Georges Lamarque.